Rhume des foins


1) qu’est-ce que la pollinose d’automne ?

2) qu’est-ce que la rhinite allergique chronique ?

La pollinose regroupe l’ensemble des pathologies et allergies liées aux pollens. La pollinose d’automne est donc la forme de rhume des foins qui fait son apparition à l’automne. Elle concerne les personnes qui sont sensibles aux pollens des herbacées. Mais quelles plantes peuvent provoquer cette rhinite allergique ? Quels en sont les symptômes ?

Rhinite allergique : les herbacées responsables de la pollinose d’automne

La pollinose d’automne est provoquée par les herbacées, une famille de plantes hétérogènes, mais très allergisantes. Les principales d’entre elles sont le plantain et l’armoise qui sont très répandues. La pariétaire qui, comme le lierre, s’accroche aux murs, est également responsable de rhinite allergique, de même que l’ambroisie qui est très présente dans la vallée du Rhône. Les symptômes que ces plantes provoquent doivent en principe disparaître fin octobre, une fois que les herbacées ont fini de polliniser.

Rhume des foins : symptômes

Les symptômes de la pollinose d’automne surviennent à partir de septembre et sont multiples. Il y a tout d’abord une rhinite, c’est-à-dire un écoulement nasal dû à une inflammation de la muqueuse du nez provoquée par les pollens. Le nez a également tendance à gratter et on peut retrouver une perte d’odorat (sauf chez l’enfant), le nez pouvant aussi être bouché. Les éternuements sont fréquents et répétés. On retrouve également une conjonctivite (inflammation de la conjonctive, membrane de l’œil) qui se traduit par un œil rouge et douloureux (impression d’avoir du sable sous la paupière). Certaines personnes peuvent également tousser, voire présenter un asthme allergique. En tout cas, il n’y a jamais de fièvre associée.

Quels sont les traitements du rhume des foins ?

Avant tout, il convient de prendre rendez-vous chez un allergologue qui pourra établir le type d’allergène qui déclenche les crises de rhinite. Il procédera à des tests cutanés qui permettront de vérifier quels pollens déclenchent les symptômes. Un traitement de fond de type antihistaminique sera prescrit. D’autres précautions peuvent aider à améliorer les symptômes. Il faut par exemple, en période de pollinisation, se laver les cheveux avant de dormir pour enlever les pollens. On peut également aérer sa maison tôt le matin ou tard le soir pour éviter que les pollens entrent à l’intérieur de l’habitat.

Catégories :New

4 commentaires

  1. شكرا ااا جزيلا جزاك الله خيرا

    Aimé par 1 personne

  2. شكرا على المعلومات تقبل الله منكم الصيام والقيام وصالح الاعمال واعانكم على نشر علمه

    Aimé par 2 personnes

  3. آمين يا رب العالمين شكرا جزيلا يا لؤلؤة

    Aimé par 1 personne

  4. العفو استاذ

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :